Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 22:57
Coeur de pirate à l’Olympia, Paris, le 5 novembre 2015

Ce fut une grande joie que de revoir Béatrice Martin alias Coeur de pirate en concert à Paris dans un Olympia qui affichait complet en ce soir de novembre. Sur scène, Coeur de pirate a déversé un torrent de chansons plus abouties les unes que les autres et consolidé une popularité qui ne cesse de grandir.

C’est une Béatrice mère épanouie et artiste en pleine verve que je retrouvais pour la première fois depuis son précédent Olympia en juin 2010, 5 ans déjà ! Au cours d’une prestation brillante dont l’exécution et la maîtrise forcent l’admiration, elle a ébloui son jeune public avec des chansons classiques de son répertoire comme Francis, Golden baby et en y rajoutant de nombreuses chansons de son nouvel album “Roses” à la consonance anglosaxonne. Des chansons comme Ocean brawl, I don’t want to break your heart ont tout de suite fait mouche tandis qu’on pouvait joyeusement clapper de mains sur Undone et surtout sur l’impeccable Printemps qui reste l’un de mes morceaux préférés.

J’avais l’habitude de voir Coeur de pirate principalement au piano durant la majorité de ses concerts et elle a fait évoluer son jeu de scène en y incorporant une belle chorégraphie par de subtils pas de danse, ce qui donne encore plus d’épaisseur à une prestation déjà magistrale. Vêtue d’une belle robe à volants couleur verte, elle expliquait de sa douce voix teintée d’accent québécois que c’était son 3ème Olympia en tant que tête d’affiche, que de chemin parcouru pour cette jeune artiste depuis la Boule Noire en 2008 ! Le public passait un très agréable moment et lui faisait savoir en intervenant à plusieurs reprises entre les chansons, ce qui la faisait beaucoup rire.

Au milieu de son concert, Coeur de pirate a interprété une très belle version de Dead flowers des Rolling Stones, la première chanson qu’elle a appris à jouer à la guitare et qu’elle préféra jouer ce soir au piano car cela valait mieux comme ça ! Mon moment favori a été Place de la république. C’est une chanson qui m’a toujours hanté depuis que je l’ai entendu à Caen il a quelques années, sa mélodie poignante et l’intensité du chant de Béatrice en font un moment absolument bouleversant.

Un concert de Coeur de pirate n’en serait pas un sans bien sûr l’incontournable Comme des enfants qu’elle nous a offert en guise de rappel. Elle a invité le public à chanter les paroles, ce qu’il ne s’est pas privé de faire dans un moment magique de communion. Au terme de cette prestation magnifique, Coeur de pirate a remercié longuement ses fans et elle était visiblement très émue, quittant la scène la larme à l’oeil pour mieux revenir pour un 2ème rappel devant l’insistance d’un public pas rassasié. Coeur de pirate a fini sur une reprise calme de Hold on, we’re going home de Drake. On pouvait fermer les yeux et écouter une dernière fois la douce voix de Coeur de pirate pour mettre un terme à cette belle nuit parisienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens