Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 01:44

L'Alhambra, Paris, le 9 février 2010

 

J'ai acheté la place pour le concert d'Amandine Bourgeois un peu au hasard, sans savoir qu'elle avait remporté la Nouvelle Star 2008... mais j'avais bien aimé son cd et donc je voulais la voir sur scène à l'Alhambra.

Je suis arrivé vers 19h et j'ai pu avoir une bonne place contre la scène tout à droite. La salle se remplissait doucement mais surement, j'aurai bien voulu être au balcon mais le staff n'en a ouvert l'accès que bien après.

 

http://farm5.static.flickr.com/4012/4345216147_aab98027a9_b.jpg

 

Le groupe est monté sur scène au son d'une horloge et Amandine est arrivée peu après sous les acclamations du public rassemblant des gens de tout âge. Je n'étais pas encore très familier avec le répertoire d'Amandine mais j'ai cependant aimé toute l'énergie qu'elle dépense quand elle chante, dans les petites chorégraphies. Il y avait une bonne communion avec le public (environ 900 personnes selon les dires d'un des employés), très bonne atmosphère.

Changeant souvent de tenue, Amandine a enchaîné les chansons de son album, Chacun son truc, tant de moi, sans lui... J'ai adoré entendre Du Temps avec Amandine criant le dernier refrain à genoux avant d'entamer un superbe solo à la flûte traversière. Je suis d'accord avec le fait que la fièvre acheteuse était étrange avec les demoiselles qui sont montées sur scène mais ça fait partie d'un concert... L'homme de la situation et Lisa étaient vraiment bien avec le public chantant à l'unisson durant les refrains. Les Larmes foetales était rempli d'intensité dramatique.

Amandine est revenue pour le rappel avec Knockin' on heaven's door toute seule à la guitare. Avant qu'elle n'entame la chanson, des gens dans le public ont dit à Amandine qu'ils ne pouvaient la voir (comme elle était à l'extrémité de la scène) ce qui a produit un échange bien marrant.



 


La chanson Etranger a été palpitante avec la voix envoûtante d'Amandine qui sortit une fois de plus sa flûte traversière pour un autre solo inspiré. Pour finir, Amandine a envoyé Lady Namite en guise de bouquet final, un superbe morceau bien rythmé avec un refrain accrocheur et un solo de guitare tonique à l'image de la présence sur scène d'une Amandine très en forme et enthousiaste.


A l'issue de ce concert très réussi, Amandine a reçu les ovations d'un public ravi. Avec le temps et les concerts qui s'enchaîneront, Amandine gagnera sans aucun doute en confiance et en maîtrise tout en gardant, espérons-le, cette fraîcheur et cette spontanéité qui caractérisent si bien Amandine.

 

http://farm5.static.flickr.com/4028/4345295769_6146f2d99e_b.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens