Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 10:25

3420174379 4e7bbae016 bJ'avais assisté à de nombreux concerts de Brandi Carlile auparavant. Puis par le biais de son forum de fans (againtoday.com), j'ai tissé aussi des liens d'amitié avec d'autres personnes passionnées par la musique de Brandi. Cette communauté a la particularité d'être très liée et solidaire et de disposer d'un excellent esprit, contrairement à ce qui peut se passer sur d'autres forums. Ces multiples échanges allaient culminer durant l'été 2008 quand Brandi se produisit deux soirs d'affilée au Minnesota State Fair juste en bordure des Twin Cities (qui désignent Minneapolis et Saint Paul).

Ayant déjà voyagé quelques fois aux Etats-Unis, je connaissais déjà bien ce pays et j'avais vu Brandi Carlile au cours de deux voyages précédents, l'un à New York City en avril 2007 puis quelques mois plus tard en Californie. Je n'étais cependant jamais encore allé dans le Middle West et plus précisément Up North comme on dit quand on évoque le Minnesota. Deux amies lointaines en distance mais très proches musicalement étaient très excitées par la perspective de voir Brandi débarquer en ville. De mon côté, à moins d'un petit coup de pouce du destin, je devais me résoudre à attendre que Brandi et son groupe reviennent en Europe. Ce coup de pouce, il est venu par le biais d'une semaine de vacances car quelqu'un d'autre s'est désisté. De là est partie une idée absolument folle, celle d'aller au Minnesota sans prévenir personne pour créer une surprise qui serait sans précédent.

Il fallait dès lors s'atteler à préparer le voyage, à commencer par les trajets en avion. A ma grande surprise, cet été là, il y avait des vols directs Paris-Minneapolis que la plupart des voyageurs utilisaient pour ensuite aller vers les grandes destinations touristiques comme Los Angeles, Las Vegas...sauf moi ! Cela réglé, il a été facile de choisir l'hôtel et de voir comment accéder au site assez gigantesque du Minnesota State Fair par ailleurs très bien desservi sur le papier.

Ensuite débutait une opération d'intoxication consistant à faire croire à mes amies que ma venue était décidément impossible et que ma déception était très grande de ne pouvoir participer à cette fête. Tout était en place. Il fallait désormais exécuter le plan.

Avec le recul, tout parait facile mais sur le coup il est clair que je prenais des risques : comment retrouver deux personnes au milieu d'au moins un bon millier d'autres selon mes prévisions ? mais l'excitation et une détermination inhabituelle me donnaient résolument confiance dans la suite des évènements.

Lundi 25 août 2008, Jour J. Le vol vers Minneapolis s'est paisiblement passé, il a même été plus court que prévu ce qui me permettait de gagner un peu de temps. En passant par la douane, l'inspecteur me demandait où j'allais et il était assez surpris d'entendre que je descendais à Minneapolis pour voir Brandi Carlile alors que tous les autres touristes attendaient leur vol de correspondance. J'ai ensuite rejoint l'hôtel en prenant le Light Train, le tramway local. Après avoir rapidement jeté mes valises dans la chambre, je me mettais en route vers le State Fair Grounds, La tension montait quelque peu en moi et je sentais que le but était proche. Le MN State fair est très bien desservi avec de multiples lignes de bus fonctionnant toute la journée. Je trouvais facilement le site du concert et je cherchais du regard mes amis que je soupçonnais d'être déjà là. J'étais d'abord estomaqué de voir le nombre de personnes venues voir Brandi Carlile, c'est-à-dire beaucoup plus que prévu (j'appris par la suite qu'il y avait 7000 personnes dans l'assistance, ce qui constituait un record pour le festival).

Après quelques secondes de repérage, je distinguais tout devant à quelques mètres de la scène Ellie et Jessica, mes deux amies du Minnesota. Elles discutaient avec d'autres membres du forum. Sans plus tarder, je marchais d'un pas rapide vers le groupe, je passais derrière elles et, prenant une dernière inspiration, je m'approchais d'Ellie et lui tapota l'épaule : "Hello !". tout le groupe se tourna vers moi et après une demi-seconde d'hésitation, Ellie et Jessica poussaient des cris de joie, totalement ahuries de me voir pour de vrai. Il y eut de longues embrassades et le moins que l'on puisse dire, c'est que le plan avait marché comme dans un rêve.

Remis de notre surprise, nous avons pu tranquillement discuter pour de vrai en personne. La mère d'Ellie qui était présente m'a confié qu'elle avait failli faire une crise cardiaque lorsque je me suis présenté ! C'était vraiment un moment très heureux par une très bel après-midi d'été dans le Minnesota. La journée était cependant loin d'être terminée car celle par qui tout finalement était arrivé allait entrer sur scène.

 

3420972268 abb65c407b b

 

Après un soundcheck très sympa à écouter effectué par les jumeaux Hanseroth qui accompagnent Brandi sur scène, Toutes les lumières se sont éteintes et l'excitation des gens était palpable, c'était en quelque sorte l'évènement de l'été dans le Minnesota. Brandi Carlile est entrée sous les acclamations d'un public déjà bien chauffé. Brandi a joué tous ses classiques, Have you ever, My song... Elle a fait rire le public comme elle sait si bien le faire avec de nombreuses anecdotes, son plaisir de jouer était évident et d'ailleurs le Minnesota est l'un des états où elle a le plus joué. Le concert a atteint son paroxysme avec la chanson étendard du groupe, The Story avec notamment son cri déchirant juste avant le refrain final. Après un atomique Pride and Joy, Brandi a conclu sa prestation avec le traditionnel Hallelujah, émouvant et extraordinaire de beauté. Chaque concert de Brandi est une occasion de voir une artiste qui se donne à fond chaque soir, une voix qui ne laisse jamais indifférent tant elle resplendit de clarté et de puissance. C'est pour cela que tant de gens voyagent pour l'entendre.

Après le concert, Brandi est venue rencontrer ses fans comme elle le fait depuis ses débuts et voir l'émerveillement dans le yeux d'Ellie et Jessica était particulièrement touchant. Parfois, on se demande si ce que l'on fait sur cette terre a un sens, ce soir-là, je savais que tout ce qui c'était passé auparavant, de la naissance de ce plan inouï à ce jour extraordinaire, en valait la peine. Comme je le dis souvent, la musique dépasse largement le cadre des frontières et lie les gens d'une manière tout à fait unique et ce concert de Brandi Carlile dans le Minnesota en est la plus éclatante démonstration. Le deuxième concert fut aussi de grandes qualités avec une Brandi Carlile qui n'hésitait pas à jouer plus longtemps que d'habitude mais rien ne pouvait égaler les phénoménales évènements de la veille. Inoubliable.

 

 

 

http://i204.photobucket.com/albums/bb312/turp6181/IMG_1247crop-1.jpg

                                                          (photo de Turpentine)

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens