Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 16:56

http://www.tomwilliamsandtheboat.co.uk/Tom_Williams_%26_The_Boat_%28Official%29/NEW_SHOP_files/ALBUM%20COVER.jpg

 

Le groupe Tom Williams and the boat s'apprête à sortir son premier opus "Too slow" fin février. Ceux qui ont précommandé ledit CD ont le privilège de télécharger l'album, voilà mes premières impressions. Tom Williams and the Boat viennent d'Angleterre, du Kent plus exactement et ils ont donné bon nombre de concerts en 2010 et se sont faits remarqués par certaines radios. Pour ma part, j'étais intrigué jusqu'au point d'aller les voir pour un petit concert à Londres en septembre dernier. J'ai tellement apprécié le groupe que je suis retourné en Angleterre au Flowerpot un mois plus tard à peine, à la différence près qu'il avait déjà beaucoup gagné en notoriété après que le groupe Mumford and Sons a programmé le single See My Evil lors d'une émission radio largement écoutée. C'est donc avec une bonne dose d'excitation et d'impatience que j'attendais de pouvoir écouter le premier album du groupe.

Le disque s'ouvre sur 24 et offre déjà tous les éléments du son du groupe, une voix claire parfois hargneuse, des guitares au son légèrement saturées, une assurant la partie rythmique et l'autre qui joue des parties mélodiques finement interprétées. Le violon de Geri donne ce côté lyrique qui donne l'impression au morceau de planer dans les airs.

Les deux chansons suivantes sont pleines d'entrain. Sur Concentrate, on entend Tom faire ce qu'il fait assez souvent sur l'album, c'est-à-dire chanter le temps d'un couplet en se reposant presque uniquement sur le son de la batterie. Tom Williams pousse sa voix plus qu'à l'accoutumée en proclamant Me, I am a modern man.


http://farm2.static.flickr.com/1222/5100586826_ab8cdd6fb9_b.jpg90mph est la chanson la plus entraînante du groupe. Comme son nom l'indique, le morceau est joué sur un rythme effrénée avec la douce et talentueuse Geri qui se distingue cette fois-ci avec un remarquable solo de saxophone. C'était le morceau qui m'a fait aimer le groupe et cette version studio n'a rien changé à la donne. Tom Williams a en outre cette particularité de chanter sur des mélodies engageantes à propos de sujets beaucoup plus sombres, ici le destin brisé et les espoirs non atteints.
Après un Get Older sombre soutenu par une basse ronde et massive vient le morceau titre de l'album, Too Slow. Il commence tout d'abord comme une ballade plaintive au ton solennel avec un très beau refrain sur lequel Tom chante Slow things are picking up, yet they are well on their way sur une mélodie pouvant rappeler les Red Hot Chili Peppers. Et tout d'un coup, la rythme rejoint les paroles de la chanson, les choses s'affolent au son des guitares et surtout d'un harmonica qui surgit de nulle part imitant une locomotive fonçant à toute allure. Après un court arrêt, tout le groupe reprend sa course frénétique pour ponctuer un fantastique morceau.

Sur Wouldn't women be sweet, l'atmosphère douce et apaisante contraste encore une fois avec l'histoire d'amour qui tourne mal dans laquelle le malheureux jeune homme reste enfermé dans un garage pendant 33 nuits ! Le groupe excelle dans ce genre de chansons, notamment grâce à Tom dont la voix chaleureuse fait souvent merveille.


http://farm5.static.flickr.com/4110/5029925841_1665fa4548_b.jpgLe registre s'articule aussi autour de mélodies plus sombres et moins évidentes à première vue mais qui s'insinuent pourtant dans nos têtes comme avec Strong Wheels et See My Evil. Sur See my evil, le premier single extrait de l'album, la voix de Tom se fait plus menaçante, une guitare transperce le spectre sonore violemment tandis que Tom s'époumone à tue-tête jusqu'à la fin pour le moment le puissant de l'album.
Voicemail voit retourner le groupe dans son registre folk mélodique si attrayant, au départ en tout cas, jusqu'à ce qu'une partie finale ne vienne clore l'album de manière tout simplement épique. Après un début assez classique, la batterie se met à battre à un rythme trépidant avec un violon qui fait monter la pression crescendo jusqu'au point de non retour où tout s'enflamme et que chaque musicien pousse son instrument à fond. Une fin intense qui ne demande qu'à être vue et entendue en concert.


Too Slow est un album réjouissant, bien réalisé, remarquable dans l'unité du son, notamment de celui des guitares. La voix de Tom est bien sûr l'élément central de l'album qui recèle bon nombre de surprises mélodiques. L'album alterne bien les moments calmes et intimistes aux chansons beaucoup plus rock et enlevées que sont See my evil et 90mph. Too slow est une vraie belle réussite qui devrait solidement implanter le groupe dans le paysage musical britannique.

 

 

Tom Williams and the boat joue 90mph

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens