Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 11:56

J'ai découvert par hasard JULIE PEEL l'année dernière à L'international à Paris. Elle est originaire du Sud de la France et réside depuis quelque temps déjà à Brooklyn aux Etats-Unis où elle commence à se faire un nom. C'est l'une de mes chanteuses préférées en ce moment et j'adore écouter son premier album intitulé Near the sun qui est une jolie collection de chansons folk en anglais. Majoritairement acoustique avec quelques nappes de guitares électriques, ses chansons sont toutes dotées d'une petite âme qui ne s'éteint pas après des écoutes répétées. Bizarrement, Julie n'avait jamais effectué de tournée française mais ce n'est plus le cas puisqu'elle vient de la débuter dernièrement à Gérardmer. Elle était ensuite de passage à Paris pour deux prestations, l'une à Gals Rock puis au Scopitone.

http://farm6.static.flickr.com/5136/5450111105_5b8e9c3b52_b.jpg

Julie Peel a la particularité à l'image d'autres artistes folk de pouvoir interpréter ses chansons seule ou avec un groupe. C'est souvent une nécessité dans ces temps de crise économique mais c'est aussi une preuve de la versatilité de la chanteuse en question (sauf que je n'ai tooujours pas eu l'occasion de la voir avec son groupe). C'est ainsi qu'elle se produisit à la petite boutique Gals Rock qui a été rapidement remplie. Chantant seule, parfois aidée de son harmonica ou de son kazoo, Julie charmait par ses petites ritournelles folk imparables comme ses classiques Living in a movie, Sister ou encore Innocence. Elle nous gratifiait par ailleurs de deux nouvelles très belles chansons au ton grave et sombre comme elle sait les faire. Julie retournait dans un registre plus léger avec l'excellent Once more with feeling qui a été inspiré par la série Buffy dont Julie est une grande fan. Les connaisseurs auraient pu chanter avec Julie sur le refrain la ligne "We might learn" (moi même en particulier) mais cela ne s'est pas produit heureusement car cela aurait gâché la magnifique prestation de Julie Peel !

 

http://farm6.static.flickr.com/5212/5450725508_6ff1262c8e_b.jpg

Deux jours plus tard, Julie était au Scopitone. Visiblement un peu moins en forme et évoluant sous une lumière rouge qui n'est pas terrible pour les photos, Julie chantait néanmoins avec délicatesse et la qualité de ses chansons faisait le reste. Ce que j'aime particulièrement, c'est son chant apaisant et surtout des mélodies finement composées très catchy mais qui ne se délitent pas facilement avec le temps. J'attends toujours de pouvoir écouter ses magnifiques The greatest story et the piece of my heart avec son groupe mais la prestation de ce soir était amplement suffisante. Julie Peel impose peu à peu sa musique folk qui contient ce curieux mélange de culture américaine, française et canadienne (elle a passé un peu de temps à Montréal aussi) qui lui donne ce profil original et bien dans l'air du temps sur la scène musicale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens