Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 02:09

http://farm6.static.flickr.com/5013/5427079446_0d4b556281_b.jpg

 

Derrière THIS IS THE KIT se cachent la chanteuse anglaise Kate Stables qui réside depuis cinq ans en France et qui a pu donc se familiariser avec notre langue et son compère Jesse Vernon. Kate se produisait à L'international en ce début février devant un parterre bien rempli. Je ne connaissais que très peu sa musique mais j'avais tout de suite accroché et le concert allait être le point d'orgue d'une soirée bien commencée avec les sets d'Eliote and the ritournelles et de Lolito.

Les chansons de This Is The Kit sont dominées notamment par les parties de banjo qui donne une teinte très country irlandaise et que l'on entend dès le premier morceau du concert, Easy pickings. A noter la présence aux côtés du duo d'un backing band qui va très bien compléter les compositions riches et inventives de Kate Stables. Earthquake est accueilli avec enthousiasme par les connaisseurs. Cette chanson a un accent très blues passionnant et un passage sur lequel l'assistance ne se gêne pas pour chanter en même temps que Kate. Celle-ci parlait d'ailleurs en français entre les morceaux et créait instantanément un lien très fort avec le public.

Au delà des très belles parties de guitare et de banjo concoctées par This is the kit, c'est avant tout la voix de Kate Stables qui émerveille, il y a en elle ce mélange curieux mais exquis de légèreté et de grâce. C'est cette voix qui m'a vraiment intrigué au départ car elle est tout simplement agréable à écouter. Par la suite, deux membres d'Eliote and the Ritournelles se joignaient à la partie au cours d'un très beau See Here sur laquelle Anne produisait de très jolies harmonies avec une... scie.

 

http://farm6.static.flickr.com/5213/5426488189_667ea4c380_b.jpg

Ensuite, c'est Jesse qui se mènait la danse en chantant I Hear The Waves, une petite ballade folk tranquille bien dans le ton de la soirée et qui offrait au passage de très belles harmonies vocales cette fois-ci au chant dylanien de Jesse. Kate reprenait la parole et son banjo sur The Turnip Turned qui bénéficiait d'une superbe partie de Glockenspiel. En y réfléchissant bien, la voix de Kate me rappelle celle de la chanteuse américaine Ingrid Michaelson. Autant cette dernière s'appuie sur un humour acéré, Kate est plus le reflet de la subtitlité et d'une discrétion toute anglaise. Le concert s'achevait sur Spinney, un morceau entraînant sur lequel plusieurs membres du groupe battaient intensément le rythme. This is the kit avait droit à une ultime acclamation avec cette prestation qui démontre, s'il le fallait, la qualité de ses compositions et de l'enthousiasme dont a fait preuve ce groupe si talentueux.

Une brève rencontre avec Kate n'a fait que me conforter dans mon opinion forgée durant ce concert. Kate est véritablement adorable et possède un très bon accent en français malgré ce qu'elle a pu me dire à ce sujet. Elle a réellement quelque chose d'irrésistible dans la voix qui intrigue au départ et qui s'écoute sans modération à la fin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens