Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 10:43

A quelques jours du retour tant attendu de TIFT MERRITT à Paris, je voulais me remémorer des moments les plus importants que j'ai pu vivre par le passé au cours de ses concerts. Je l'ai découverte quand elle chantait sur le Tonight show with Jay Leno en 2006 et je n'imaginais pas une seule seconde que les évènements prendraient cette tournure. Aujourd'hui, cela fait à peu près 2 ans que je n'ai pas vu la tendre chanteuse originaire de Caroline du Nord et il était temps d'écrire un nouveau chapitre de ce passionnant voyage en musique avec une des artistes les plus émouvantes, sinon la plus émouvante que j'ai eu d'écouter. Rendez-vous est donné à la Flèche d'or à Paris mardi 8 février.

 

Tout a commencé vers 2006 où je regardais souvent la partie musicale des talk-shows américains qui programmaient souvent des groupes en devenir et revenant selon leur succès souvent grandissant. Je découvrais ainsi Tift Merritt, jeune chanteuse aux cheveux longs et blonds avec son groupe. Sur le plateau du Tonight show with Jay Leno, elle interprétait Stray Paper. Il ne m'en fallait pas plus pour devenir fan de cette chanteuse à la voix si tendre et reconnaissable. En cherchant un peu sur le net, je comprenais rapidement que Tift était une francophile ! Ayant acheté ses albums dans la foulée, j'ai absolument adoré bien sûr sa qualité vocale mas aussi la finesse de ses compositions. Il y a peu d'artistes qui ont un tel impact quand on écoute un disque. J'ajouterai que Tift manie adroitement le tambourin et que c'était en quelque sorte la cerise sur le gâteau. Pour autant, je n'avais pas encore commencé à voyager, il faudra attendre que Brandi Carlile ne croise mon chemin et il n'y avait pas de concert de Tift à l'horizon donc il y a eu un certain laps de temps comme maintenant où je n'ai pu voir de mes yeux cette brillante artiste.

 

http://i235.photobucket.com/albums/ee11/supertomate/Tift%20Merritt%20London%20080513/DSCF4002.jpgTout va changer en 2008. J'avais bien entamé mon périple musical autour de la planète et j'appris parallèlement que Tift Merritt allait enfin sortir un nouvel album.... écrit à Paris ! Ses dates de tournée européenne apparaissaient peu à eu et j'avais dans le viseur Londres et Paris. Londres, nous y voilà, c'était il me semble le mardi 13 mai par une belle journée ensoleillée (oui, il fait souvent beau à Londres). Après avoir visité quelques musées londoniens dont la fantastique National Gallery, je me dirigeais vers le Green Note dans le quartier de Camden, c'est un petit pub à l'intérieur encore très boisé et une très petite scène. Installé à une petite table près de la scène, c'est là que j'ai vu pour la première fois TIft Merritt, qui jouait en solo. Les conditions et le cadre n'étaient pas de première qualité mais peu importe, le talent de Tift a fait le reste et l'a définitivement ancrée dès cette soirée comme une de mes artistes favorites. Je disais bonsoir à son tour manager qui n'était autre que son fiancée de batteur. Quelques instants après, je rencontrais Tift Merritt en personne. En fait, dès le départ, il s'est passé quelque chose, Tift a regardé dans ma direction et a eu l'air agréablement surprise. Mais de quoi ? Je ne l'avais jamais rencontrée auparavant. J'avais juste totalement oublié que j'avais enfilé un T-shirt Tift Merritt avant son concert. Mais c''est quand je lui ai dit que je venais spécialement de Paris qu'elle s'est vraiment enflammée. En tant que francophile accomplie, elle m'a parlé en français durant tout le long de la conversation. J'étais très surpris par sa très grande maîtrise de notre langue, ajoutez à cela son adorable accent et sa charmante personnalité et j'avais compris que j'avais eu raison de venir la voir. Pour conclure, je lui ai offert une boîte de chocolats, ce qui la ravit. Petite note, si vous lui offrez des chocolats, elle adore ceux en forme de cornet. Cette première rencontre allait en appeler d'autres, j'en étais totalement sûr.

 

http://i235.photobucket.com/albums/ee11/supertomate/Tift%20Merritt%20Paris%20080521/TiftMerrittParis0805210083.jpg

 

Paris allait venir dès la semaine suivante. J'avais invité pour l'occasion des amis et la petite troupe se donnait rendez-vous à la Java, petite salle de concert qui avait du reste déjà accueilli Tift en 2005. Ce concert dans la même configuration solo était la bonne occasion d'entendre Tfit s'exprimer en public en français. Elle a aussi pu présenter la chanson Mille Tendresses qu'elle interprète en français sur son album. C'était avec joie que je la rencontrais à nouveau et j'étais stupéfait qu'elle se souvienne de mon prénom. C'est assez rare que mes artistes favoris viennent à Paris donc il faut bien en profiter quand cela arrive.

 

 

http://farm4.static.flickr.com/3612/3429564469_9cb8f42e8c_b.jpgLe concert suivant allait arriver assez rapidement comme Tift allait effectuer une autre tournée européenne mais avec son groupe en entier cette fois-ci. En récompense d'examens réussis, j'emmenais deux de mes amis voir Tift Merritt à Londres dans la jolie salle de Bush Hall près du célèbre Shepherd's Bush Empire. Voir Tift Merritt en solo et avec le groupe donne une impression totalement différente. Autant, seule sur scène, Tift installe tranquillement une atmosphère intime avec des chansons épurées et touchant la corde sensible, autant avec son groupe, elle peut véritablement se lâcher sur scène comme une pile électrique. C'est ce son à la fois country, blues, americana que j'ai tant aimé la première fois qui m'avait attiré chez Tift. Les classiques Good-hearted Man, Broken, Tambourine s'enfilent comme des perles et j'ai pu entendre Laid a highway, ma chanson préférée de son répertoire avec son superbe solo d'harmonica. Les français ont ensuite fait le spectacle après le concert en discutant joyeusement avec Tift qui nous a tous reconnus. Par la même occasion, je donnais rendez-vous (décidément, c'est une histoire qui en est remplie) à Tift sur la croisière musicale Cayamo dans les Caraïbes à laquelle elle allait participer. Elle me promettait imprudemment de m'offrir un verre à bord...

 

http://farm4.static.flickr.com/3599/3427678200_af77849769_b.jpg

Huit mois plus tard, j'étais à Miami pour le départ de ladite croisière qui allait nous mener de la République dominicaine aux Bahamas en passant par les Iles Vierges britanniques. Le premier concert à bord de Tift fut le plus émouvant de tous ceux que j'ai pus voir. Sous de très belles lumières, avec un bateau qui tangue régulièrement, Tift nous a offert cette nuit là un concert d'exception avec un intensité et une passion que j'avais, même de Tift, rarement remarquées. Le deuxième fut celui du dilemme avec Brandi Carlile et Tift jouant en même temps. Après une compréhensible hésitation, qui choisir entre mes deux chanteuses favorites ? Je choisis Tift car j'avais plus de chance de la voir après le concert. Celui-ci se tenait au milieu du bateau, au milieu d'un bar où tout le monde semblait être venu voir la chanteuse à la douce voix. Dans une atmosphère très café parisien sombre, Tift Meritt enthousiasma encore une fois le public en le faisant aussi rire à maintes reprises. C'est là, après sa prestation, que je me disais que c'était l'occasion ou jamais de demander ce fameux verre. Bien m'en a pris car nous avons pu discuter ensemble en français ou en anglais pendant une heure et demie exquise, véritable point d'orgue de cette croisière. Le verre de vin rouge français fut très bon et placé sur ma note malgré les protestations véhémentes mais vaines de Tift qui était censée me l'offrir mais je l'avais devancée dans cette entreprise. Après un concert final où je lui ai offert une bouteille de Maker's Mark s'achevait cette expérience unique qui n'aurait pas eu tant d'impact sans les concerts de Tift.

Presque deux ans ont passé et l'attente est finalement en passe de se terminer. Ce seront les retrouvailles de l'année.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens