Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 23:41

 

Avec mon esprit occupé à voyager à droite et à gauche, je n'avais pas réalisé à quel point ce mois de mars 2010 a été excitant et enrichissant. Techniquement, cela a vraiment commencé fin février avec une petite semaine en Angleterre avec notamment le concert de Los Campesinos! qui a profondément influé sur le déroulement de ce mois de mars comme nous le verrons un peu plus tard. De fait, quand je regarde tout ce que j'ai fait par rapport à ce qui était initialement prévu en ce début d'année, c'est-à-dire pas grand chose, j'ai un peu de mal à y croire et pourtant : Londres, Paris, Bruxelles, la Normandie et d'autres choses encore. Voilà comment se sont déroulés les faits.

 

 http://farm5.static.flickr.com/4021/4401037162_090be918be_b.jpg

 

 

Au sortir de ma semaine à forte tendance musicale en Angleterre, j'étais de retour à Paris pour... un autre concert évidemment, en l'occurence celui de Vonda Shepard, l'artiste qui interprète la bande originale de la série Ally McBeal. Dotée d'une voix très puissante, elle a donné une magnifique prestation durant laquelle elle a chanté (comme je l'espérais secrètement) l'émouvant Maryland, l'unes de mes chansons favorites de tous les temps. J'ai d'ailleurs aussi pu l'en remercier après son concert ainsi que mesurer l'enthousiasme de ses fans.

 

 

http://farm3.static.flickr.com/2796/4438196954_bd4f1505f1_b.jpg

 

 

http://farm5.static.flickr.com/4067/4437380419_99652493fc_b.jpg

 

http://farm3.static.flickr.com/2679/4438194478_36584df00f_b.jpg

 

Un petit temps de pause puis a commencé une période de deux semaines assez spéciale sur un rythme effréné. Le groupe Los Campesinos! qui m'avait fasciné à Portsmouth en février est venu à Paris le 15 mars pour donner un concert au Point éphémère. Los Campesinos! a donné un concert tout plein d'énergie et de bon humeur avec l'un des meilleurs publics que j'ai pu voir jusque là. Cela a été aussi l'occasion pour moi de rencontrer certains membres du groupe dont Gareth le chanteur et leader charismatique de ce groupe fantastique et à qui je donnais rendez-vous à Bruxelles dans à peine 3 jours pour le dernier concert de leur tournée européenne !


 

 

http://farm3.static.flickr.com/2728/4446737256_ff21615ce5_b.jpg

 

J'avais en tête en 2010 de découvrir les salles de concerts parisiennes, j'avais donc décidé d'aller à la Flèche d'or dans le 20ème arrondissement. Une personne armée d'un caméscope interviewait les gens en leur demandant pourquoi ils étaient venus voir l'artiste jouant ce soir là, je ne pouvais que répondre que j'étais venu au hasard.... En effet, j'avais juste vu une seule vidéo sur youtube de Marie-Pierre Arthur, une chanteuse jouant de la basse et de la guitare et venant du Québec ! Devant un public très réservé, elle a néanmoins chanté avec coeur et conviction, notamment la chanson "droit devant" à la mélodie simple et pourtant mystérieuse. J'ai apprécié la salle, les lumières particulièrement et j'y retournerai en avril.


 

 

http://farm5.static.flickr.com/4062/4447022784_0f32c9d25e_b.jpg

 

2 jours plus tard, je me retrouvais à Bruxelles, au Botanique (sur les mêmes lieux qu'il y a 2 ans pour le fameux concert d'A Fine Frenzy). Tous les souvenirs étaient remontés à la surface et quels bons souvenirs ! La prestation bruxelloise de Los Campesinos! s'avéra aussi très agréable et haute en couleurs, contrastant avec une journée dans Bruxelles somme toute un peu tiède.


 

 

http://farm5.static.flickr.com/4046/4480626132_a66b01489d_b.jpg

 

Le 23 mars, c'était le jour au musée du char au camp Bovington dans le sud de l'Angleterre. Y parvenir a été quelque peu mouvementée avec tout d'abord un accident de voyageurs sur le RER ce qui m'a fait raté l'Eurostar mais j'ai pu monter dans le suivant sans frais supplémentaires. Une fois arrivé à Bournemouth, j'ai eu la désagréable surprise de voir que l'hôtel n'avait pas trace de ma réservation, ce qui m'a obligé à en chercher un autre dans les environs, il était minuit. J'ai eu de la chance que Bournemouth soit une ville touristique et qu'il y avait quelques hôtels encore disponibles. Passées ces embûches, ma journée au musée du char a été en tout point remarquable, la collection de chars est unique au monde et j'ai eu l'opportunité de monter à bord d'un char Léopard allemand ainsi que de piloter moi-même un tank utilisé pour le transport de troupes britanniques, quelle expérience inoubliable !

 

 

http://farm3.static.flickr.com/2756/4460506051_b709b47b9e_b.jpg

Vandeville Falls

 

http://farm5.static.flickr.com/4009/4460592341_485285e7b0_b.jpg

Crooked Still

 

Je suis parti aussi vite que possible pour la simple et bonne raison que j'avais un concert au Borderline à Londres, là où Brandi Carlile avait joué son premier concert en Europe fin 2007, que le temps passe vite ! Je voulais avant tout retourner dans la salle pour voir les modifications et j'ai pu constater que les lumières étaient meilleures. il y avait aussi quelques changements de ci de là mais l'esprit du Borderline avait lui été heureusement conservé. En préambule de la tête d'affiche, j'ai pu découvrir et apprécier le groupe anglais Vandeville Falls mené par la chanteuse et guitariste Jenny Bailey. J'ai bon espoir de les revoir un jour parce qu'ils ont offert une musique très intéressante. Le groupe bostonien Crooked Still a été ensuite chaleureusement accueilli par le public londonien. Notamment composé de Brittany Haas au violon et Aoife (oui c'est un prénom) au chant, Crooked Still a joué une merveille de musique bluegrass et folk à tendance irlandaise avec banjo et contrebasse. Ce fut une journée bien remplie et qui a excédé toutes mes attentes.

 

 

 

http://farm3.static.flickr.com/2790/4470494407_efb6c32f82_b.jpgLe dimanche 28 mars, j'avais presque oublié qu'il y avait la finale de la coupe de France de volley ball féminin au stade Coubertin à Paris. J'y suis allé bien entendu sans savoir quelles étaient les équipes en lice. La finale pour la petite histoire a opposé le grand club phare en France de Cannes contre l'équipe de l'ASPTT Mulhouse. Comme à mon habitude, j'ai tendance à supporter l'équipe qui se trouve devant moi au départ, en l'occurence Mulhouse. Mais le plus important dans ce match, c'est que dès l'échauffement, mon regard s'est porté vers l'une des joueuses : Armelle Faesch. Je me suis demandé pourquoi elle me paraissait différente des autres et j'ai eu la réponse quelques minutes plus tard : à la présentation des équipes, le nom d'Armelle Faesch a été appelé et il s'agissait en fait de la capitaine de l'équipe de Mulhouse ! ce qui m'a fait dire qu'on reconnait instinctivement les leaders par leur attitude... Je ne me suis pas arrêté en si bon chemin car j'ai en quelque sorte suivi le match au travers d'Armelle et j'ai vraiment adoré sa détermination, son abnégation, ses constants encouragements pour ses coéquipières, une vraie capitaine ! Mulhouse a perdu malgré mes encouragements mais c'est avec des joueuses comme Armelle Faesch que l'on aime le vrai beau sport.

 

 

http://farm5.static.flickr.com/4037/4480615400_4a3185f56b_b.jpg

 

Dernière étape : la Normandie. Etant très intéressé par la seconde guerre mondiale et ayant lu un certain nombre de livres sur le sujet, j'attendais avec impatience mon séjour éclair à Caen pour visiter les plages du débarquement, chose que je voulais faire depuis longtemps et que j'arrivais finalement à programmer. La journée a commencé avec la visite guidée du mémorial de Caen qui relate les faits qui ont mené à la 2ème guerre mondiale et au Jour J, ce fameux mardi 6 juin 1944 qui allait changer le cours de l'histoire. Dans l'après-midi nous nous sommes rendus sur les lieux du débarquement et je voyais défiler les noms sur les panneaux de signalisation tels qu'Arromanches, Vierville, Ouistreham, Gold beach... tous ces noms chargés d'histoire que j'allais enfin voir pour de vrai. Comme le 5 juin 1944, nous avons été accueillis par la pluie battante et un vent d'une force assez impressionnante qui se sont ensuite calmés pour offrir une légère accalmie, aussi soudaine qu'éphémère comme au jour J. Le moment le plus émouvant fut la visite du cimetière américain surplombant directement Omaha beach où des milliers de soldats américains ont péri sous les balles meurtrières des mitrailleuses allemandes. Il y a ce pincement au coeur quand vous voyez toutes les tombes qui se succèdent indéfiniment, tous ces jeunes gens avec des histoires différentes mais qui ont en commun d'avoir péri en France pour la liberté. Quand on y réfléchit un peu, cela fait à peine soixante ans que cela s'est passé mais il est facile d'oublier les leçons de l'histoire, c'est pourquoi je me fais un devoir de ne jamais oublier tous les sacrifices endurés par toute une génération de gens comme vous et moi.


 

http://farm3.static.flickr.com/2708/4480435862_002f9f5d8f_b.jpg

 

Pour finir sur une note plus légère, direction le Cargo à Caen pour le concert de Cœur de pirate, l'adorable chanteuse venue du Québec et devenue très populaire en France. De son vrai nom Béatrice Martin, Cœur de pirate a conquis le public caennais avec des petites chansons vives et enthousiastes parfois entrecoupé de chansons plus sombres et non moins magnifiques. La jolie québécoise blonde à la frimousse rigolote mais armée d'un regard perçant a montré une personnalité très attachante multipliant les interventions amusantes entre les chansons. Le point d'orgue de la soirée a été, comme prévu, le moment où elle a interprété Comme des enfants, une ritournelle absolument exquise durant laquelle tout le public a chanté à l'unisson avec Cœur de pirate. Après l'autre morceau phare Francis, il était temps de baisser le rideau sur ce mois de mars éclectique, électrique et fantastique.

 

 http://farm3.static.flickr.com/2776/4480526722_4485904872_b.jpg

http://farm5.static.flickr.com/4012/4479781795_9241316d80_b.jpg

http://farm3.static.flickr.com/2699/4480541288_a497915f03_b.jpg

 


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens