Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:56

http://farm6.static.flickr.com/5053/5403230210_34dcbb21cb_b.jpg

Michael de We Were Evergreen

 

Je n'ai pas mis longtemps avant de revoir le groupe We Were Evergreen depuis leur superbe prestation à l'international. En effet, ils se produisaient en cette fin janvier dans le cadre des Boutiques Sonores tenues aux Mains d'oeuvres de Saint Ouen  tout proche du marché aux puces.

J'avais vu We Were Evergreen trois fois en un mois et il en va sans dire que j'avais été enthousiasmé par la qualité et la fraîcheur de leur musique atypique. C'était donc avec une certaine impatience que j'attendais de les revoir. Le groupe se mettait en place sur scène dans la bonne humeur et la décontraction malgré l'arrivée tardive de William, le génial multi-instrumentiste.

 

http://farm6.static.flickr.com/5213/5402592713_f137c17e71_b.jpg

William

 

Le concert débutait par le tendre Tamborine sur laquelle les voix des trois musiciens s'unissaient harmonieusement. Sur le deuxième morceau, un problème technique interrompait momentanément le groupe. Celui-ci reprenait Baby Blue qui se démarque en particulier par son introduction très espiègle et remplie de cris qui donne cette impression de douce folie à la mélodie.

Par la suite, William nous concoctait une rythmique dont il a le secret sur l'un des morceaux phares du groupe, Penguins and Moonboots. Cette chanson toute en harmonies et évoquant irrésistiblement les Beatles est véritablement une petite perle de créativité dans le ton doux amer. On se surprend à chanter avec le groupe dans une section finale bien enlevée.

Alors que Michael annonçait que le groupe travaillait sur son prochain Ep, on entendait les premières notes d'une de mes chansons favorites de We Were Evergreen, Summer Flings. Ce morceau est teintée de bonne humeur, aidée en cela par une mélodie aux accords sautillants. Summer Flings alterne les passages tout en voix et d'autres où chaque musicien prend la parole avec son instrument respectif, mention spéciale pour Fabienne pour son inimitable glockenspiel. Le public qui découvrait pour la plupart We Were Evergreen, finira même par claper des mains pour conclure l'une des chanson les plus entraînantes de leur répertoire.

 

http://farm6.static.flickr.com/5296/5403239810_379e357208_b.jpg

Fabienne

 

S'il fallait choisir un morceau qui décrirait le mieux We Were Evergreen, c'est bien Waiter Waiter. On y trouve tout ce qui fait le son si attrayant du trio, des voix impeccables qui harmonisent ou au contraire se répondent dans un savoureux dialogue chant-contrechant, une mélodie acoustique à l'esprit enthousiaste et les rythmiques préparées spécialement devant nous par William et sur lesquelles Fabienne s'éclate à danser.

Sur cette chanson s'achevait la prestation de We Were Evergreen. Malgré un petit problème technique au début mais bien vite oublié, le groupe a su faire preuve d'aplomb et a tout simplement montré sa joie de jouer sur scène, comme en témoigne leurs larges sourires que l'on a pu voir tout au long ce showcase. Leur musique est vraiment remplie d'une finesse et d'une créativité uniques, ce qui nous fait espérer leur talent sera reconnu au prix Chorus 2011 au mois de mars prochain en première partie de Tété, rien de moins !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens