Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:31

2011 a à peine débuté que je découvre déjà de nouveaux groupes. Après une petite pause, les concerts ont repris de plus belle avec pour commencer le triptyque de We Were Evergreen, un trio très original et sympathique de musiciens jouant dans le style folk et toy pop. J'entends par là qu'ils utilisent en dehors des classiques guitares et basses des instruments plus rustiques voire insolites comme des maracas, un glockenspiel et un toy piano. Intrigué par ce que j'avais entendu sur leur page, je voulais voir le groupe qui participait à un tremplin musical au Réservoir.

 

 

http://farm6.static.flickr.com/5242/5325134691_89ee194d97_b.jpg

William de We Were Evergreen au Réservoir 

 

http://farm6.static.flickr.com/5168/5325796606_50cd25b81e_b.jpg

Fabienne

 

 

4 janvier 2011. Direction donc le Réservoir, une de mes salles de concerts favorites à Paris en raison de ses très bons éclairages et d'un cadre très charmant. We Were Evergreen, c'est Michael à la guitare, au ukulélé et il assure la plupart des chants, il y a Fabienne au clavier, au glockenspiel et à peu près tout ce qui peut produire du son et enfin William, bassiste, percussionniste qui s'occupe aussi de la programmation des loops. Génération Réservoir est un concours qui permet au gagnant désigné lors de l'étape finale à l'Olympia d'enregistrer son album et de bénéficier d'un substantiel appui logistique et financier sans compter l'exposition généré par le concours.  C'était l'avant dernière étape et je revoyais donc aussi avec plaisir une artiste que j'avais vue l'été dernier en la personne de Lolle qui a donné une très bonne prestation ce soir là.

We Were Evergreen suivait juste après. C'était un peu une plongée dans l'inconnu car je ne connaissais que très vaguement le groupe et ses chansons atypiques. De plus, ils n'allaient jouer qu'une petite vingtaine de minutes, règlement oblige mais d'un autre côté ils allaient interpréter leurs meilleurs morceaux. Tout de suite, j'ai adoré leur côté engageant et sympathique qui va de pair avec une musique aux accents colorés et sautillants. Je n'avais pas le temps de prendre trop mes marques, néanmoins, il était clair que je voulais en voir et en entendre plus et logiquement j'avais dans le viseur leurs deux autres concerts de la semaine au Bus Palladium et à L'international. Peu après la petite prestation, je rencontrais le groupe que j'ai trouvé très amical, leur partageant mon enthousiasme pour leurs chansons tout en prenant rendez-vous pour le Bus Palladium trois jours après.

 

 

http://farm6.static.flickr.com/5127/5334803008_d0b278e767_b.jpg

We Were Evergreen au Bus Palladium

 

http://farm6.static.flickr.com/5161/5334208913_017ee74e64_b.jpg

Michael

 

Le Bus Palladium, nous y voilà justement. Véritable institution des sixties, c'est toujours un club branché de Pigalle avec des concerts qui débutent vers 22h30, pratique pour ceux qui travaillent tard le soir. We Were Evergreen ouvrait pour Lucky Lindy dont c'état la cd release party. J'étais assez surpris du monde qu'il y avait et aussi du nombre de photographes présents. Je prenais de suite les devants pour avoir un bon angle de vue et pour ne pas être gêné vu ma relative petite taille. Le MC donnait son habituel speech d'introduction sur le thème de la nouvelle année qui devait précéder 2012 et ses prévisions de fin du monde. Il nous enjoignait donc d'apprécier ce concert comme si c'était le dernier et d'acclamer haut et fort We Were Evergreen. Devant un parterre qui n'était pour la plupart pas venu pour eux, nombreux sont ceux qui ont été impressionnés par leur performance cette fois-ci beaucoup plus longue et complète. Il existe une alchimie assez spéciale entre les membres du groupe. On ne sait comment les morceaux sonnent aussi bien, entre des sons très artisanaux et les vocalises qui mêlent parfois le chant et le cri, et pourtant la formule marche avec des musiciens heureux de jouer et cela se communique bien à l'auditeur pris au dépourvu devant tant de qualité.

 

 


 

 

Pour finir le triptyque, je repartais le dimanche à L'international. Je choisissais de laisser mes appareils photo reflex à la maison pour enfin pleinement écouter et apprécier les chansons du groupe. Le groupe a livré sa meilleure prestation de la semaine qui finalement est allée crescendo. J'étais notamment frappé par les harmonies très Beatles sur certaines compositions (comme sur le paisible Kilmore's end qui n'est pas sans rappeler certains airs du double album blanc des Beatles). Leur musique est très directe et surtout très acoustique, ce qui fait que le groupe produit un son très authentique avec des chansons au tempo souvent rapide et aux airs folk, campagnards voire ludiques. J'apprécie aussi le jeu de scène du groupe qui complète efficacement leurs morceaux les plus entraînants. Individuellement, chaque membre est vraiment talentueux, de Michael qui est le chanteur, guitariste et leader du groupe à Fabienne dont les interventions vocales et instrumentales alliées à cette touche féminine sont irrésistibles en passant par William le bassiste dont la faculté à créer des rythmiques en quelques secondes avec un micro, un sampler et des percussions sont prodigieuses, il n'y a qu'à regarder Penguins and moonboots pour s'en convaincre. L'ensemble est pourtant supérieur à l'addition des individualités et laisse une impression de bonne humeur qui dure longtemps après le concert. 

J'en profitais pour remercier le groupe une dernière fois de toute cette riche semaine, il va sans dire qu'il comptait un nouveau fan. D'après ce qu'ils m'ont dit, ils sont à la fin d'une longue série de concerts et ils allaient plancher sur leur 2ème EP. Je ressens beaucoup de gratitude à connaître un groupe si talentueux et qui semble promis au succès s'il continue à bien travailler et à donner des concerts aussi plaisants que celui de l'international notamment. Il n'y avait vraiment pas meilleure façon de commencer cette nouvelle année. Bonne route pour la suite We Were Evergreen, je suis sûr que l'on se retrouvera.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haruo Kakinoki - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La musique de nos vies
  • La musique de nos vies
  • : Je m'appelle Haruo Kakinoki. Je suis un passionné de musique folk et rock, de voyages et de photographie, tellement que j'ai l'habitude de faire les trois en même temps. "La musique de nos vies", c'est tout cela, raconter les expériences musicales vécues à Paris, à Londres ou n'importe où la musique me conduira. http://www.facebook.com/pages/La-musique-de-nos-vies/162553580463879
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens